18 juillet 2024

Du Brésil au Venezuela, une étonnante «alliance» anti-inflation latino

2 min read

Objectif: faciliter les échanges commerciaux entre pays dans une zone où l’intégration économique reste faible.

Le président méxicain Andres Manuel Lopez Obrador.
Le président méxicain Andres Manuel Lopez Obrador.HENRY ROMERO/REUTERS

Contre l’inflation, l’union fait la force. C’est ce dont veulent convaincre les présidents de onze pays d’Amérique latine, dont les principales puissances économiques de la région, Brésil, Mexique, Argentine, Chili et Colombie, en annonçant mercredi une «alliance» pour lutter contre la hausse des prix.

Objectif: faciliter les échanges commerciaux entre pays dans une zone où l’intégration économique reste faible. Cet accord a été annoncé par le gouvernement mexicain, à l’origine de cette union, au terme d’une vidéoconférence des chefs d’État, dans leur grande majorité, de gauche. Les autres pays membres sont le Belize, la Bolivie, Cuba, le Honduras, le Venezuela et Saint-Vincent-et-les-Grenadines, précise l’AFP.

Cette coalition inédite se donne pour mission d’encourager les échanges de produits alimentaires notamment grâce à la levée des barrières commerciales comme les droits de douane. La fluidification des échanges devrait permettre de relancer l’économie et de réduire la hausse des prix, espèrent les promoteurs de l’alliance.

En 2022, l’inflation a atteint 5,79 % au Brésil, 7,82 % au Mexique, mais 94,8 % en Argentine, pays qui traverse une crise financière depuis des années. Les contours de l’alliance restent encore incertains. D’autant que les signataires appartiennent à différentes zones de libre-échange: le Mercosur pour le Brésil et l’Argentine, tandis que le Mexique est lié avec les États-Unis et le Canada, destinataires de plus de 80 % de ses exportations.

Laisser un commentaire

Copyright © Haiti Premier/ Port-au-Prince.Haiti ( Contact: haitipremier6@gmail.com ) All rights reserved. | Newsphere by AF themes.
Translate »