23 mai 2024

Les conséquences néfastes des sanctions contre André Apaid : 20 000 emplois et 200 millions de dollars d’investissement en danger en Haïti

6 min read

Les récentes sanctions à l’encontre d’André Apaid, homme d’affaires haitiano-américain engagé, ont suscité de vives préoccupations quant à l’avenir économique d’Haïti. Ces mesures restrictives, notamment celles émises par la ministre des Affaires Étrangères du Canada, Mélanie Joly, risquent de compromettre la création de milliers d’emplois et de freiner les investissements dans le pays. Cet article met en évidence les efforts d’André Apaid en faveur de la pacification et du développement économique d’Haïti, soulignant les conséquences négatives des sanctions sur l’économie déjà fragile du pays.

Le contexte économique d’Haïti:
Haïti, pays le plus pauvre du continent américain, est confronté à une profonde crise politique, économique, sécuritaire et sanitaire. Avec plus de la moitié de sa population vivant sous le seuil de pauvreté, le pays est vulnérable aux changements climatiques et aux problèmes d’insécurité alimentaire.

Son PIB est plusieurs fois inférieur à celui de ses voisins, notamment la République dominicaine. Haïti est considéré comme un État failli, dépendant largement de l’aide extérieure et incapable d’assurer les fonctions régaliennes de base.


André Apaid, en tant qu’homme d’affaires, a poursuivi une tradition familiale de 71 ans en contribuant à la création d’emplois malgré les difficultés auxquelles font face les entreprises et les collaborateurs haïtiens dans les secteurs industriel et agricole. Il a notamment initié un vaste projet agricole dans le plateau central du pays, qui prévoit la création de plus de 20 000 emplois sur les 7 prochaines années. De plus, des initiatives sociales telles que des dons de terre aux agriculteurs, l’ouverture d’un lycée et d’un marché, ainsi que la construction d’une école d’excellence témoignent de son engagement envers la population et le développement local.

Les sanctions imposées à André Apaid, accusé de violations des droits humains, auront des répercussions néfastes sur le développement économique d’Haïti. Les 20 000 emplois prévus dans le projet agricole ainsi que les 200 millions de dollars d’investissement risquent de ne jamais voir le jour.

Ces mesures restrictives découragent les investissements étrangers et affaiblissent davantage l’économie du pays, déjà en difficulté. De plus, elles compromettent les initiatives sociales en cours, accentuant les souffrances des populations.

Les sanctions contre André Apaid, homme d’affaires engagé pour le développement d’Haïti, sont susceptibles de freiner la création d’emplois et les investissements dans le pays. Dans un contexte déjà difficile, marqué par une crise économique.

André Apaid, homme d’affaires haïtiano-américain, est actuellement confronté à une situation complexe suite à sa présence sur une liste de sanctionnés émise par la Ministre des Affaires Étrangères du Canada, Madame Mélanie Joly. Cette liste le désigne comme étant impliqué dans des violations des droits humains, y compris des actes de violence sexuelle. Toutefois, André Apaid conteste fermement ces accusations et affirme être engagé en faveur d’une résolution pacifique de la crise en Haïti.

Dans sa note de presse, André Apaid déclare avoir œuvré activement pour la résolution de la crise en Haïti, en particulier dans la lutte contre les gangs et le désarmement. Il rappelle que depuis 2004, il a entrepris plusieurs démarches, en collaboration avec des représentants des droits humains, des religieux et des personnalités de la société civile, pour inciter les gangs à se soumettre à un processus de désarmement. Malgré les difficultés et les risques encourus, il a maintenu une politique stricte de ne pas verser d’argent ou de biens aux groupes armés.

André Apaid souligne également son engagement en faveur de la création d’emplois en Haïti. En tant qu’homme d’affaires, il a travaillé pour contribuer à la création de milliers d’emplois, malgré les nombreux obstacles rencontrés dans les secteurs industriels et agricoles, qui sont particulièrement vulnérables en cas de troubles sociaux et d’instabilité. Il mentionne un vaste projet agricole au plateau central, qui prévoit la création de plus de 20 000 emplois au cours des sept prochaines années. De plus, il met en avant les initiatives sociales liées à ce projet, telles que des dons de terre aux agriculteurs et la construction d’établissements scolaires.

Cependant, les sanctions annoncées par le Canada à l’encontre d’André Apaid risquent de nuire au développement de ce projet, de compromettre les emplois attendus et d’aggraver les souffrances des populations les plus vulnérables. Haïti est déjà confronté à une profonde crise politique, économique, sécuritaire et sanitaire, qui rend la situation économique du pays extrêmement difficile. Le PIB a connu une décroissance pour la quatrième année consécutive en 2022, et les perspectives économiques pour 2023 restent incertaines.

Dans ce contexte, les efforts d’André Apaid pour créer des emplois en Haïti sont d’une importance cruciale. Ils contribuent à atténuer la pauvreté et l’insécurité alimentaire qui affectent une grande partie de la population haïtienne. La création d’emplois permet également de renforcer la stabilité économique du pays et de favoriser sa croissance à long terme.

Il est essentiel que les accusations portées contre André Apaid soient examinées de manière approfondie, en vérifiant les sources et les faits. Il rejette catégoriquement toutes les accusations ou suspicions de contributions à l’insécurité ou à la corruption, soulignant que ces allégations sont incompatibles avec le type d’emplois créés par ses entreprises en Haïti. Il insiste sur le fait que ses entreprises respectent les normes légales et éthiques, et qu’elles contribuent au développement économique et social du pays.

André Apaid a exprimé sa volonté de coopérer pleinement avec les autorités compétentes pour fournir toutes les informations nécessaires et prouver son innocence. Il demande également que les accusations portées à son encontre fassent l’objet d’une enquête approfondie et impartiale, afin de préserver sa réputation et de rétablir la vérité.

La situation actuelle représente un défi majeur pour André Apaid et son engagement en faveur d’un Haïti meilleur. Malgré les difficultés, il reste déterminé à poursuivre ses efforts en faveur du développement économique, de la création d’emplois et de l’amélioration des conditions de vie des Haïtiens.

Dans l’attente des résultats de l’enquête et d’une résolution favorable à sa situation, André Apaid souhaite continuer à collaborer avec les différents acteurs, tant au niveau national qu’international, pour trouver des solutions durables aux problèmes auxquels Haïti est confronté. Il est convaincu que le dialogue, la transparence et la coopération sont essentiels pour construire un avenir meilleur pour le pays.

Il espère également que cette situation servira de catalyseur pour renforcer les mécanismes de lutte contre les violations des droits humains et la corruption en Haïti. Il estime qu’il est de la responsabilité de tous les acteurs, y compris les entreprises, de promouvoir des pratiques éthiques et de respecter les droits fondamentaux de la population.

André Apaid rejette fermement les accusations portées contre lui et affirme son engagement en faveur du développement économique et social d’Haïti. Il espère que les faits seront établis de manière objective et que justice sera rendue. Malgré les obstacles, il reste déterminé à contribuer à la construction d’un Haïti plus fort, plus juste et plus prospère.

Laisser un commentaire

Copyright © Haiti Premier/ Port-au-Prince.Haiti ( Contact: haitipremier6@gmail.com ) All rights reserved. | Newsphere by AF themes.
Translate »