20 février 2024

La situation de la police haïtienne est préoccupante, avec seulement 3 500 policiers pour plus de 12 000 habitants. Il s’agit d’une force insuffisante et mal équipée

3 min read

Lors d’une récente déclaration au Conseil de sécurité, le président haïtien Salvador a souligné les défis auxquels fait face la police haïtienne. Avec seulement 3 500 policiers en service à un moment donné, cette force est clairement insuffisante pour assurer la sécurité d’une population de 12 millions d’habitants. En plus de cela, la police haïtienne souffre de problèmes d’équipement et d’un taux d’attrition élevé, qui sont encore exacerbés par un programme de libération conditionnelle humanitaire mis en place par l’administration Biden. Cette situation préoccupante soulève des inquiétudes quant à la capacité de la police à maintenir l’ordre et à protéger les citoyens haïtiens.

Insuffisance de la force policière:


Avec seulement 3 500 policiers en service à un moment donné, la police haïtienne est confrontée à une tâche colossale pour maintenir l’ordre dans tout le pays. La densité de population élevée, combinée à des taux de criminalité croissants, rend cette situation encore plus critique. Les forces de police sont tout simplement débordées, ce qui a des conséquences directes sur la sécurité des citoyens haïtiens.

Manque d’équipement adéquat:


Outre le manque de personnel, la police haïtienne est également confrontée à des problèmes d’équipement. Les agents de police sont souvent mal équipés, ce qui limite leur capacité à faire face aux situations d’urgence et à répondre efficacement aux crimes. Des ressources insuffisantes entravent les efforts des policiers pour maintenir la sécurité dans les communautés et dissuader les activités criminelles.

Taux d’attrition élevés:


Un autre défi majeur auquel est confrontée la police haïtienne est le taux d’attrition élevé parmi ses membres. Les policiers haïtiens sont confrontés à des conditions de travail difficiles, à des salaires bas et à un manque de perspectives d’avancement professionnel. Ces facteurs contribuent à un taux élevé de départs, ce qui affaiblit encore davantage la force policière déjà limitée.

Impact du programme de libération conditionnelle humanitaire:


L’administration Biden a récemment lancé un programme de libération conditionnelle humanitaire, visant à aider les Haïtiens qui cherchent à entrer aux États-Unis. Cependant, cette politique a eu un impact négatif sur la police haïtienne. Certains policiers voient cette opportunité comme une échappatoire à leurs conditions de travail difficiles et choisissent de quitter la force pour tenter leur chance aux États-Unis. Cela ne fait qu’aggraver le problème de l’attrition et laisse la police haïtienne avec moins de ressources pour faire face aux défis de sécurité.


La déclaration du président Salvador au Conseil de sécurité met en lumière les défis majeurs auxquels fait face la police haïtienne. Le manque de personnel, le manque d’équipement adéquat.

Laisser un commentaire

Copyright © Haiti Premier/ Port-au-Prince.Haiti ( Contact: haitipremier6@gmail.com ) All rights reserved. | Newsphere by AF themes.
Translate »