20 février 2024

Les critères d’adhésion seront discutés cet été : Une quinzaine de pays frappent à la porte des BRICS

3 min read

Outre l’Algérie, d’autres Etats attendent ainsi l’accord des BRICS à l’instar de l’Iran, l’Indonésie, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, le Zimbabwe et récemment la Tunisie. L’Afrique du Sud, qui a rejoint, pour rappel, le bloc des BRICS en 2011, et qui assure actuellement la présidence tournante des BRICS, accueillera, dans la province de Gauteng, le prochain sommet des BRICS. 

Le Groupe des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) attire de plus en plus les demandes d’adhésion. Une quinzaine de pays ont exprimé leur volonté de rejoindre ce groupe de pays émergents dont les résultats économiques ne cessent de marquer des points sur la scène mondiale. 

C’est au mois d’août prochain que les membres de ce bloc économique examineront les critères d’adhésion et l’élargissement du groupe. «Un certain nombre de pays sont intéressés à rejoindre les BRICS, mais les cinq pays auront une discussion approfondie sur cette question en Afrique du Sud cet été», a déclaré à Sputnik, Clayson Monyela porte-parole du ministre sud-africain des Relations internationales et de la Coopération. 

C’est donc à l’occasion du Sommet du groupe devant se dérouler du 22 au 24 août prochain que les leaders des BRICS définiront ces fameux critères se basant sur leurs «valeurs, idéologie et approche». Clayson Monyela précise que «les cinq pays actuels ont beaucoup en commun en termes de valeurs, d’histoire, et de coopération». 

A rappeler que l’Algérie, qui entretient d’excellentes relations et une coopération continue avec tous les membres des BRICS, fait partie des Etats qui ont exprimé leur souhait d’adhérer à ce groupe. 

D’autres pays ont aussi fait la même démarche et ils sont au nombre de 16 dont des pays asiatiques, latino-américains et africains. «Le potentiel d’élargissement du bloc économique des BRICS est important», estime Andrei Klimov sénateur russe et membre du parti Russie unie. «Mes partenaires sud-africains ont parlé d’autres Etats africains qui voudraient rejoindre le groupe… les camarades brésiliens nous ont dit la même chose à Moscou à propos d’Etats latino-américains qui souhaitent rejoindre les BRICS. Et à cela s’ajoutent cinq autres pays asiatiques affichant le même intérêt. 

Donc au moins une quinzaine d’Etats complètement indépendants et de trois continents, constitue le véritable potentiel d’élargissement de l’alliance», souligne le parlementaire en commentant que la tendance en dit long sur le potentiel du bloc économique. 

L’Afrique du Sud qui a rejoint pour rappel le bloc des BRICS en 2011, assure actuellement la présidence tournante des BRICS, accueillera dans la province de Gauteng le prochain sommet des BRICS sous le slogan «les BRICS et l’Afrique : un partenariat pour une croissance mutuellement accélérée, un développement durable et un multilatéralisme inclusif».

Laisser un commentaire

Copyright © Haiti Premier/ Port-au-Prince.Haiti ( Contact: haitipremier6@gmail.com ) All rights reserved. | Newsphere by AF themes.
Translate »