20 février 2024

Laurent Lamothe pris en tenaille dans une diversion d’abattage médiatique en Haïti sous de faux prétextes

4 min read

Depuis plus de trois mois, l’ancien Premier Ministre Laurent Lamothe est la cible d’une campagne de diffamation orchestrée par des médias corrompus en Haïti. Des journalistes, rémunérés par la mafia politique et économique du pays, se sont livrés à une manipulation sans scrupules pour salir la réputation de Lamothe. Il est temps de dénoncer ces mensonges et de mettre en lumière les véritables coupables qui échappent curieusement à toute critique médiatique.

Selon nos sources, des milliers de dollars ont été versés à des patrons de médias pour manipuler leur ligne éditoriale et diffuser des informations biaisées à l’encontre de Laurent Lamothe. Certains journalistes, ayant des liens étroits avec des oligarques corrompus, participent également à cette entreprise de diffamation. Il est regrettable de constater que la capitale haïtienne est le théâtre de cette manipulation médiatique orchestrée par ceux qui cherchent à maintenir leur emprise sur le pays.


Pendant que Laurent Lamothe est attaqué sans relâche, d’autres personnalités politiques haïtiennes, impliquées dans des activités illégales et criminelles, bénéficient curieusement d’une protection médiatique. connu pour ses liens avec le trafic de drogue, le trafic d’armes et les gangs, est étrangement épargné par les médias. De même, l’ancien président Michel Joseph Martelly, trafiquant de drogue présumé et patron de plusieurs groupes de gangs, jouit d’une immunité médiatique grâce à ses relations privilégiées avec les grands magnats des médias.

concernant des personnalités politiques hautement controversées, telles que Dimitri Vorbe, qui a bénéficié de contrats frauduleux d’une valeur de 233 millions de dollars avec la SOGENER, est flagrant. Les journalistes préfèrent ignorer les activités douteuses de puissants individus comme Reginald Boulos, présumé responsable de l’assassinat de JOVENEL Moïse et chef d’un gang influent à Cité Soleil. Ils ferment également les yeux sur les actions de Jerry Tardieu, qui a utilisé des fonds Petrocaribe pour construire l’Oasis Hôtel. Cette partialité est inacceptable.

Pendant que des politiciens corrompus échappent aux critiques médiatiques, Laurent Lamothe, qui n’a pas été accusé de manière concluante, est traîné dans la boue par les médias mensongers. Les attaques contre lui sont basées sur des allégations sans preuve. Il est important de rappeler que la présomption d’innocence est un pilier fondamental de la justice. Cependant, les médias semblent l’oublier dans le cas de Lamothe, alimentant ainsi une campagne de diffamation. Il est essentiel de mettre en évidence les réalisations et le travail accompli par Laurent Lamothe pendant son mandat de Premier Ministre. Sous sa direction, Haïti a connu une période de stabilité et de progrès économique. Lamothe a mis en place des réformes visant à promouvoir l’investissement étranger, à stimuler la croissance économique et à améliorer les infrastructures du pays. Des initiatives telles que la construction de routes, d’écoles et de centres de santé ont eu un impact significatif sur la vie quotidienne des Haïtiens.


Laurent Lamothe a également été un fervent défenseur du développement social en Haïti. Il a créé des programmes visant à lutter contre la pauvreté, à améliorer l’accès à l’éducation et à la santé, et à promouvoir l’entrepreneuriat local. Son action en faveur des plus démunis et des communautés marginalisées a été reconnue tant au niveau national qu’international.

Il est triste de constater que certains médias haïtiens ont choisi de se faire les porte-voix de la diffamation et de la calomnie, en relayant des informations non vérifiées ou carrément fausses à l’encontre de Laurent Lamothe. Ces pratiques journalistiques irresponsables sapent la crédibilité de la presse et nourrissent un climat de méfiance vis-à-vis de l’information. Les médias ont la responsabilité de fournir une couverture équilibrée et impartiale, basée sur des faits concrets et vérifiés.


Il est impératif que la presse haïtienne retrouve son indépendance et son intégrité. Les journalistes doivent s’affranchir des pressions politiques et économiques, et se consacrer à leur véritable mission : informer le public de manière responsable et objective. Il est essentiel de promouvoir un journalisme d’investigation rigoureux, capable de dénoncer les véritables maux qui affligent le pays, qu’ils proviennent du monde politique, économique ou criminel.

Laurent Lamothe est victime d’une diversion médiatique orchestrée par des intérêts politiques et économiques corrompus. Il est grand temps de dénoncer ces pratiques de diffamation et de remettre en question la crédibilité de certains médias qui se prêtent à ce jeu dangereux. Il est important de promouvoir un journalisme indépendant, intègre et responsable, capable de dévoiler la vérité et de servir l’intérêt public. Haïti mérite des médias libres et dignes de confiance, qui contribuent à son développement et à sa démocratie.

Laisser un commentaire

Copyright © Haiti Premier/ Port-au-Prince.Haiti ( Contact: haitipremier6@gmail.com ) All rights reserved. | Newsphere by AF themes.
Translate »